Gaz de schiste-Sarkozy confirme l'abrogation de trois permis

mardi 4 octobre 2011 13h17
 

ALES, Gard, 4 octobre (Reuters) - Nicolas Sarkozy a confirmé mardi l'abrogation de trois permis d'exploration de gaz de schiste, l'exploitation des ressources en hydrocarbures de la France ne pouvant selon lui se faire "à n'importe quel prix".

"Les trois permis de recherche de gaz de schiste qui concernaient votre région seront abrogés", a-t-il dit à l'occasion d'une visite dans le Gard pour marquer le classement des Causses et des Cévennes au patrimoine mondial de l'Unesco.

Evoquant la loi votée en juillet qui interdit la technique, jugée polluante, de fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des gaz et huiles de schiste, le chef de l'Etat a demandé à la ministre de l'Environnement Nathalie Kosciusko-Morizet de s'assurer que les autres permis accordés "soient strictement limités aux activités conventionnelles".

"En prenant cette décision, nous ne tournons pas le dos au progrès. L'exploitation des ressources en hydrocarbures contenues dans notre sous-sol est un enjeu stratégique pour notre pays, mais pas à n'importe quel prix", a-t-il déclaré.

"Cela ne se fera pas tant qu'il n'aura pas été démontré que les techniques utilisées pour l'exploitation de ces ressources sont respectueuses de l'environnement, de la complexité des sols et des réseaux hydrologiques", a-t-il ajouté.

"Ça ne se fera pas aux prix d'une fragmentation des terres qui massacrerait ce paysage presque spirituel que l'Unesco a justement choisi de classer au patrimoine mondial de l'humanité".

Les trois permis abrogés avaient été accordés au groupe américain Schuepbach, en Ardèche et dans l'Aveyron, et à Total à Montélimar. (Yann Le Guernigou)